Création du Centre National du Théâtre : Les acteurs s’en inquiètent…

Culture

Dans l'optique de mettre les acteurs culturels au même niveau d'information, le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, au lendemain de l’annonce de la création du Centre National de Théâtre (CNT) a décidé de s'ouvrir à ces derniers. A cet effet, Jean-Michel Abimbola s’est entretenu ce mardi 18 mai 2021, avec son auditoire sur les tenants et aboutissants de la réforme et la gestion qui sera faite de la nouvelle dimension que prendra la biennale à la faveur d’une rencontre d’échange élargie aux professionnels des médias du secteur culturel.

Au Bénin, de nouveaux horizons s'ouvrent à l’art théâtral. Inlassablement, des réformes jaillissent pour son bien-être. La dernière est la création Centre National de Théâtre (CNT). Cette nouvelle réforme vise à rendre plus attractif et surtout inculqué la culture du théâtre au public béninois avec des menus théâtraux hors normes. Dans sa minutieuse présentation structurée en cinq grands points, le ministre Jean-Michel Abimbola a rappelé la vision globale du Gouvernement pour le secteur et les réformes nécessaires à mettre en œuvre pour y arriver. Il s’agit notamment, pour ce qui concerne la culture, des volets musique, théâtre, cinéma et arts plastiques. Revenant au sous-secteur du théâtre, il a présenté l’état des lieux et les objectifs de la réforme ayant conduit à la création du Centre National du Théâtre suite à la dissolution du Festival International de Théâtre du Bénin, Fitheb « devenu peu attractif, sans public, inexistant sur la cartographie des évènements culturels à forte valeur ajoutée » pour plusieurs raisons. 

A l'en croire, la réforme vise essentiellement à mettre en place une politique viable, susceptible d'insuffler de nouvelles dynamiques et d’impacter l’ensemble du secteur. Aussi, vise-t-elle à restructurer de façon considérable l’Institution, afin de contribuer à développer l’ensemble du secteur du théâtre et à lui assurer un rayonnement au-delà de la simple biennale. L'instauration de la formation des professionnels du théâtre, de créer, produire et diffuser des pièces et faire renaître autrement le Fitheb afin de contribuer efficacement à l’épanouissement professionnel et social des acteurs du monde du théâtre sont entre autre les ambitions de cette dissolution. De façon plus précise, le CNT doté de quatre organes dont l’organe d’administration et de gestion, le conseil d’administration, le conseil artistique et la direction générale,  a pour entre autre mission de gérer des festivals de théâtre du Bénin et de la promotion des représentations théâtrales ainsi que des manifestations artistiques connexes, en collaboration. En ce qui concerne le logistique, avec l’Agence nationale des évènements culturels, sportifs et des manifestations officielles (ANECSMO) ; du renforcement des capacités et de l’encadrement des acteurs culturels dans le domaine du théâtre et de la promotion des arts du théâtre par toutes voies utiles.

Ponctuée d'échanges à travers des questions réponses, la séance a  permis de dissiper toutes les inquiétudes et d’obtenir l’adhésion des acteurs du théâtre pour le rayonnement du secteur.

Raoul DONVIDE