Gestion du processus électoral : La Cena cède sa place au Conseil électoral

Politique

La désignation des cinq membres du conseil électoral a pris fin avec la nomination en Conseil des ministres de ce mercredi 12 mai 2021, des autres membres. Le chef de l’Etat Patrice Talon a opté pour l’ancien député Adolphe Djima tandis que le chef de file de l’opposition Paul Hounkpè a préféré Sanni Gounou, également ancien député et membre de son parti FCBE.

C’est désormais connu. Les cinq membres de la défunte Commission Electorale Nationale Autonome (Cena), désormais Conseil électoral, peuvent s’apprêter pour l’exercice de leur fonction. Selon le code électoral de novembre 2019, les membres du Conseil Electorale sont désignés par la majorité parlementaire, la minorité parlementaire, le chef de file de l’opposition, les magistrats et le Président de la République, à raison d’un représentant par chaque partie prenante. Ainsi, les cinq membres se présentent comme suit : Sacca Lafia de la majorité parlementaire (Union Progressiste), Souley Adam Abou Boukari de la minorité parlementaire (Bloc Républicain), Nicolas Assogba représentant les Magistrats, Sanni Gounou de l’opposition en l’occurrence Force Cauris pour un Bénin Emergent et Adolphe Djima représentant le Président de la République.

Conformément au même code électoral, le Conseil électoral sera présidé par un des membres élu par ses pairs.  A en croire certaines rumeurs, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia serait l’homme idéal à la tête de l’institution. Il a d’ailleurs fait ses preuves en étant à la tête de la Commission d’Orientation et de Supervision de la Liste électorale permanente et informatisée. Le Président de la Cena Emmanuel Tiando et son équipe finissent leur mandat de 7 ans le 13 juillet prochain. Désormais considéré comme principal organe de gestion électorale, le Conseil électoral entre en  fonction à partir du 14 juillet pour le mandat allant de 2021 à 2026.

Bertin DOKO