Médiateur de la République : Pascal Essou prête serment

Politique

Après sa nomination en Conseil des ministres, le nouveau Médiateur de la République a pris officiellement ses fonctions le mercredi 19 mai 2021. Il a prêté serment devant le Président de la République et certaines institutions représentées à l’occasion. En remplaçant Joseph Gnonlonfou, Pascal Essou promet de remplir ses fonctions dans l’intérêt du peuple béninois.

Pascal Essou s’engage à être l’intermédiaire entre les citoyens et l’Etat. Le nouveau Médiateur de la République entre dans l’exercice de ses fonctions en tant que tel dès ce mercredi 19 mai. « Je jure de bien remplir fidèlement ma fonction, de l’exercer en toute indépendance et en toute impartialité, dans le respect strict des lois de la République, et de ne révéler aucun  secret que j’aurai obtenu dans l’exercice de mes fonctions», tel a été son serment qu’il a prononcé après lecture des dispositions légales qui fondent sa nomination.

Le chef de l’Etat présent à la cérémonie de prestation de serment avec d’autres présidents d’institutions, a félicité le nouveau médiateur en rappelant son rôle crucial dans le dialogue pour la paix. « Vous aurez à assurer à la satisfaction de tous, le dialogue nécessaire entre les uns et les autres, à tous les niveaux ; au plan politique, social, syndical. Des discussions nécessaires entre les béninois et l’Etat avec les institutions », a insisté Patrice Talon.

Créée sous la gouvernance du feu Général Mathieu Kérékou, l’institution est :

«Une solution originale pour la résolution des conflits qui opposent les citoyens au service public, les forces socioprofessionnelles au gouvernement ».  Selon l’article 1er du décret N° 2004-229 du 20 mai 2004, le Médiateur de la République est un organe intercesseur gracieux entre l’administration et les usagers de la fonction publique. Elle a été dirigée par Joseph Gnonlonfoun qui vient de passer la main et feu Albert Tévoédjrè qui en a été le tout premier Président.

Bertin DOKO