1er gouvernement de Talon 2 : Deux entrées, le ministère de la Communication supprimé

Politique

Après l’investiture du Président réélu, la liste complète du nouveau gouvernement du deuxième mandat de Patrice Talon est connue depuis ce mardi 25 mai 2021. Contrairement à la précédente qui était  de 24 membres, la nouvelle équipe est composée de 23 membres. 

Pas de grand changement. Le gouvernement du régime de la rupture et du nouveau départ a conservé presque tous ses membres. Seulement deux entrées enregistrées. Il s’agit de Raphaël Akotegnon en remplacement de Allasane Seidou au ministère de la Décentralisation et de la gouvernance locale. L’autre entrée est bel et bien celle de Yves Kouaro Chabi qui occupe désormais le poste de Mahougnon Kakpo au ministère de l’Enseignement secondaire.

Désormais membre du conseil électoral de la Cena, Sacca Lafia cède son fauteuil à l’ex ministre de la Décentralisation Allasane Seidou. De nouveaux titres tels que le Ministère du développement et de la coordination gouvernementale dirigé par Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat considéré comme le numéro 2 du nouveau gouvernement. Romuald Wadagni est aussi désormais ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances. Un portefeuille qui prend sans doute de l’étoffe vu les prouesses du ministre ces dernières années.

Le ministère de la Communication et de la poste autrefois dirigé par Alain Orounla est supprimé par Patrice Talon. Le titre de porte-parole du gouvernement revient à l’ancien Directeur de la Communication de la présidence Wilfried Léandre Houngbédji, nommé par ailleurs Secrétaire général Adjoint du gouvernement. Pour le chef de l’Etat, la suppression du ministère de la communication vise à donner plus de liberté aux médias sous le contrôle de leur instance faitière HAAC, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication. Le département financier de la poste est désormais sous tutelle du ministère de l’Economie et des finances.

Hormis les départs, les entrées et les changements notés, le reste des membres du gouvernement est intact. Intervenu  sur la radio nationale, le chef de file de l’opposition dit n’avoir pas d’impression sur la composition du nouveau gouvernement de Talon 2. Paul Hounkpè attend plutôt cette nouvelle équipe sur le terrain quant aux actions de développement et la satisfaction de l’intérêt général.

Bertin DOKO