Conseil électoral-CENA : François Abiola comble le vide

Politique

Suite à la démission de Abou Bakary Adam en tant que membre du conseil électoral représentant le parti Bloc Républicain, l’Assemblée nationale a procédé à son remplacement ce mardi 27 juillet 2021. Ancien Premier Ministre de Boni Yayi et actuellement membre fondateur du Bloc Républicain, François Abiola est désigné à l’unanimité.

Quatre-vingt voix  pour et zéro abstention, c’est le verdict du vote qui désigne François Abiola au poste de représentant de son parti Bloc Républicain au Conseil électoral chargé de l’organisation des élections au Bénin. Il vient combler le vide créé par Abou Bakary Adam, démissionnaire pour des raisons personnelles. Les cinq membres du conseil électoral sont désormais au complet. Représentant l’Union Progressiste et élu président du CE, l’ancien ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia qui par la même occasion dirige l’institution avec quatre autres membres. Il s’agit de Nicolas Assogba représentant les magistrats, Sanni Gounou de l’opposition en l’occurrence FCBE, Adolphe Djima représentant le Président de la République et François Abiola représentant le Bloc Républicain.

Les Missions du bureau du Conseil Electoral

« Il adopte le règlement intérieur de la Céna, approuve le programme d’activités de la Direction générale des élections, approuve les projets de budget élaborés par la Direction générale des élections, approuve le rapport d’activités de la Direction générale des élections, organise des concertations avec toutes les parties prenantes du processus électoral, informe l’opinion du chronogramme de chaque élection, examine les dossiers de candidature, valide et publie les candidatures. Il doit aussi, aux termes des dispositions du même article 19, s’assurer de la mise en place, à temps, du matériel électoral et des documents électoraux. Par ailleurs, le Conseil électoral adresse toutes communications importantes aux candidats et aux partis, veille à la publication et à la notification, aux personnes concernées, de la liste des membres des postes de vote et autres agents électoraux ».

« Au cours du suffrage, le Conseil électoral supervise les opérations de vote et la centralisation des résultats, procède aux vérifications et contrôles nécessaires, transmet les procès-verbaux des élections à la Cour Constitutionnelle, examine les réclamations portant sur les opérations pré-électorales et électorales sans préjudice des attributions de la Cour Constitutionnelle et des juridictions compétentes. Il publie les résultats provisoires des élections législatives et du Président de la République, et les transmet à la Cour Constitutionnelle, proclame les résultats définitifs des membres des conseils communaux, organise la reprise des élections en cas d’annulation, et enfin publie son rapport général d’activités, notamment de l’année électorale au plus tard 60 jours après la proclamation des résultats définitifs du dernier scrutin ».

Bertin DOKO